Le phare des baleines

Reportage photos et vidéo par Michel Trouillet du club OK Mistral

Ile de ré

Par Michel Trouillet

Lorsque j’ai pris cette photo, en  aout 2016,  sur l’île de ré, un peintre avait installé son chevalet sur l’une des digues en éventail autour du phare des baleines. L’artiste était loin d’imaginer qu’il ferait partie de mon regard d’oiseau et que sa présence circulerait sur une autre toile à travers le monde. Deux enfants, intrigués par mon manège, ont eu l’audace de m’aborder, alors que la multitude de touristes présents sur ce site, en plein rush de l’été, m’observaient de loin : un papy qui fait du cerf-volant, tout seul sur une plage, c’est insolite donc, suspect.

Les deux gamins ne s’encombrent pas de préjugés, c’est le privilège de l’enfance:

« Hé m’sieur qu’est ce que tu fais ? »

« Je fais des photos avec mon cerf-volant »

« Comment tu fais ? »

Il s’en est suivi toute une séance de démonstration: Montées et descentes du cerf-volant avec l’aide des gamins, installation d’une nacelle, puis d’une navette automatique, prises de vues avec un appareil photo, puis montées vertigineuses avec une caméra… Les deux petits sont enthousiastes, rigolent, battent des mains. Ils testent les nacelles et découvrent les photos au retour des appareils. Quelques adultes intrigués finissent par venir voir ce qui se passe. Tiens le papy volant n’est plus le simplet sur le retour qui fait joujou au cerf-volant.

Mais si, mais si ! Ne vous en déplaise, je joue toujours au cerf-volant.

La navette trolley vient de repartir avec une caméra PNJ en action. Des cris surviennent derrière nous et du haut du phare. Un groupe de quatre adolescents, désœuvrés, arrive sur nous en détruisant systématiquement les cairns,  les cœurs et les noms inscrits ou dessinés avec des galets, tout le long de la grève. Personne ne bouge.

Lorsque les ados arrivent à notre niveau, je les interpelle et je leur montre la caméra qui prend de la hauteur. Je leur crie, demain vous serez sur Facebook.

Ils marquent un temps d’arrêt et s’interrogent pour savoir si c’est du lard ou du cochon. Ni l’un ni l’autre car ils ont détallé comme des lapins.

Les enfants m’ont demandé comment avoir les photos pour les montrer à leurs parents. Je leur ai donné les liens vers mes playlist mais pour les photos c’était plus difficile de trouver une solution perenne, vu le poids des fichiers.

Depuis, j’ai décidé de partager mes vues aériennes sur un compte local guide de Google Maps. En 2 années prés de 3 millions de personnes, sur 4 continents, ont cliqué mes photos et je ne suis pas loin de penser que la découverte d’un lieu vu d’en haut, mais pas trop haut, convient bien à de futurs bourlingueurs ou aux voyageurs virtuels.

Quand je vous dis que le partage sans contreparties  peut aussi motiver la passion du KAP: c’est mon cas!

La vidéo du survol du phare des baleines

Ni publicité, ni revenus pour ce site WEB. Si vous appréciez, en fin de page, « LIQUEZ », faites des commentaires, partagez et abonnez-vous aux alertes « nouveaux articles », ce sera pour nous le meilleur des encouragements, MERCI.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s