St Gély du Fesc

Parc de la mairie au centre du vieux village

Auteur de la photo : Michel Trouillet

Région :    34 Languedoc  Pays :  France

Date et lieu de la prise de vue : avril et juin 2019 / environnement et cœur de village

Situation géographique :Local Guide MAPS (55000 visiteurs en un an sur les photos de cet article)

Information sur le lieu: St Gély du Fesc

Données techniques : caméra GO Pro Héro 4 black montée sur nacelle pendulaire rotative (autokap)  et Nikon Coolpix Baroudeur monté sur nacelle autokap robotisée (rotation et déclenchement mécanique des photos toutes les 3 secondes).

Type de cerf-volant :   Delta Conyne de 4.30m d’envergure

Force et direction du vent :   10 à 20 km/h de Sud en avril 2019 puis 15 à 25 km/h de Nord en juin 2019

Altitude:  50 à 100m Période : milieu d’après midi par temps couvert en avril et temps clair en juin

Photo principale :

Le parc de la mairie, au cœur du vieux village, est un lieu de convivialité très prisé par les enfants, les personnes âgées et les promeneurs en quête d’un lieu fleuri et arboré pour une pose ou un pique-nique. Le parc de la mairie est aussi, pour l’instant, le seul lieu de décollage Kapiste possible au cœur de la cité. La proximité de grands arbres centenaires, des bâtiments municipaux et des maisons parfois hautes … mérite toutefois une bonne expertise du vol cerf-voliste en milieu urbain.

Pour cette première séance les adultes étaient restés à distance, intrigués certes mais pas assez téméraires pour demander des explications à un type bizarre faisant du cerf-volant malgré ses cheveux blancs. Finalement, ce sont les gamins qui auront pris plaisir à me poser mille et une questions et à venir tirer sur la ficelle, épatés par la force du vent et par un envol aussi spectaculaire que stable d’un cerf-volant 4 fois plus grand qu’eux.

En prenant de la hauteur j’ai redécouvert mon village : le charme des toits en tuiles canal, l’unité du vieux village et de ses rues étroites, la blessure d’une urbanisation mal maitrisée à une certaine époque où il était de bon ton de mélanger les genres (béton et vieille pierres, toits en terrasses et architectures alambiquées, modernité fonctionnelle des équipements publics et parkings trop envahissants au cœur de la cité). Mais de là haut, j’ai pu aussi découvrir les strates des époques au gré de l’évolution galopante d’un village-ville si proche de Montpellier, avec la réparation d’un certain équilibre par un urbanisme mieux maitrisé et une volonté de réimplanter du vert et des arbres au milieu des rues et des nouvelles constructions. De la haut c’est un livre d’histoire qui se découvre et se lit, révélant les leçons des erreurs du passé et les choix si difficiles, pour donner du sens à un lieu de vie et de partage. Un choix assumé par les élus qui se sont succédés, ici, pour faire de cet endroit un lieu où il fait finalement bon vivre.

Au bout de ma corde de retenue , mon cerf-volant a élevé mon regard vers l’écrin de cette ville-village : la garrigue, les bois, les vignes et le sublime monument, au fond de notre horizon : le Pic St Loup.

C’est mon village depuis 35 ans et je suis heureux d’y avoir déposé mon bagage et une grande part de ma vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s