Les Saintes Maries de la mer

Auteur des photos : Michel Trouillet

Département :   Bouches du Rhône / région : PACA /  France

Date de la prise de vue : Septembre 2012

Moment: Fin de matinée lumière zénithale

Situation géographique : Google Earth

Informations sur le lieu: Ste Maries de la mer

Données techniques : APN Nikon Coolpix/ nacelle auto-Kap à rotation 360° et intervallomètre mécanique

Type de cerf-volant :   Rokkaku de 4m2

Force et direction du vent :  Brise de Sud Ouest de 20km/h sol puis 30km/h au delà de 30m sol (gradient), vent assez régulier et stable forcissant 50km/h.

Altitude:  50 à 150m

Ce que nous avons aimé :

Les paysages de Camargue, l’architecture côtière de digues organisées en criques pour lutter contre l’avancée de la mer, l’ambiance gitane et gardiane au son des guitares dans les bars et les restaurants, la ballade fluviale sur le Rhône, la qualité des vents pour les sports de glisse et le cerf-volant, le camping « la brise » avec ses emplacements nature et sauvage.

Histoire d’une photo

Lorsque j’ai pris cette photo, je ne disposais que d’un seul cerf-volant Rokkaku de 4m2, heureusement ventilé au dessus de la traverse inférieure. 15 minutes après l’envol, en lisière d’un lotissement bordé par les étangs, le vent a soudainement forci en s’orientant en Nord Ouest. Un renvoi par un 8 d’escalade, solidement attaché sur une barrière, m’avait évité le pire, comme soulever mon vélo, mon sac à dos avec tout le matériel de KAP et, accessoirement, m’arracher une main, heureusement gantée.

Malgré tout, j’avais tenté une séance photo en accrochant ma nacelle photo-KAP sur un Picavet. La montée à 150m fut rapide et le shooting ultra rapide. Pour le retour au sol ce fut une autre histoire, impossible sans une poulie d’escalade et des mousquetons attachés entre deux arbres espacés de 25m : une manœuvre particulièrement physique pendant prés d’une heure (30kg de traction minimum).

Même si la lumière zénithale était un peu dure pour des photos contrastées et de bonne qualité, l’aperçu des Saintes Maries, pour mon premier shooting de la ville et du littoral, témoigne d’un lieu qui émerge comme une île, entre Méditerranée et étangs, au beau milieu de cette Camargue si sauvage et si dépaysante.

Une autre séance s’imposera, plus tard en saison (printemps ou automne), avec une une lumière plus amicale, « l’île » des Saintes Maries aura su se faire désirer .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s