Narbonne plage: les Natur’ailes

Narbonne plage, Natur’ailes 2019 (photo R’Sky)

Auteurs des photos : Roger Tessa Gambassi, Yves Laforest et Michel Trouillet

Département :   Aude / région : Occitanie /  France

Date de la prise de vue : juin 2019

Moment: après-midi / ensoleillé

Situation géographique : Google Earth

Informations sur le lieu: le littoral de la Narbonaise

Données techniques : Photos argentiques et numériques : Olympus, Canon… (25 années d’évolution des appareils)

Type de cerf-volant :   Delta, et Méga raie de Peter Lynn

Force et direction du vent :  brise de mer d’Ouest régulière

Altitude:  50 à 150m

Ce que nous avons aimé :

Les plages et la qualité du sable (le plus fin et le plus blanc du littoral occitan), le massif de la Clape en écrin de la cité balnéaire, la qualité des vignobles et l’offre gastronomique du site, les espaces naturels pour les pratiques Kites et cerfs-volistes.

Histoire d’une photo

Entre la photo aérienne proposée par R’Sky et celle de la raie manta prise par le Québecois Yves Laforest, il s’est passé un intervalle temporel de prés de 25 ans. Comme pour le Cap d’Agde, avec le festival Cervolantissimo , les Natur’ailes avaient fait partie des premiers grands rassemblements cerfs-volistes du Sud. Le succès populaire avait été immédiat avec des milliers de spectateurs et des participants amateurs et créateurs de tout l’hexagone.

C’est un partenariat franco-québecois, entre les clubs OK Mistral et Vent en fête, qui aura donné la dimension internationale à ces festivals. Le relai a été transmis à R’Sky Évent, 20 ans plus tard, pour une autre dimension, plus compétitive et plus spectaculaire. L’époque des clubs et des fabrications artisanales a été remplacée par la compétition avec des équipes de pilotes exceptionnels et l’exhibition de bestiaires volants, plus impressionnants les uns que les autres et made in china pour la plupart des pièces présentées.

C’est donc l’histoire de cette évolution que retrace cette galerie de photos. La dynamique du cerf-volant est ici toujours d’actualité : populaire, familiale et bon enfant… un cocktail idéal pour valoriser un site balnéaire, un patrimoine côtier et une région qui gagne vraiment à être découverte et reconnue.

Mais l’anecdote fait aussi partie de l’histoire :

« Quinze jours avant la première édition des Natur’ailes, en 1995, une terrible tempête avait déversé des milliers de tonnes de sable sur les 10km de plage, sur l’esplanade et dans les terrasses et restaurants du front de mer. La veille du premier festival de cerfs-volants, les bulldozers finissaient, de nuit, le nivellement de la plage. Quelques années plus tard, la raie manta de 88m de Peter Lynn (le plus grand cerf-volant du monde à l’époque), rompait ses amarres de 12000 kg de résistance après un réveil soudain de la Tramontane. La moitié des cerfs-volistes présents se sont alors mobilisés pour réparer dans la nuit, le gigantesque cerf-volant de plusieurs milliers de m2. C’est le palais des congrès de Gruissan qui aura accueilli la plus grande table de couture du monde, avec, aux manettes de l’opération « chirurgicale », les « docteurs » Laforest de Montréal, Andruet de Marseille, Orjolet de Sisteron et Trouillet de Montpellier : une inoubliable épopée. »

Le lendemain, la raie manta prenait son envol après avoir été visitée de l’intérieur par plus de 3000 spectateurs..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s