La Camargue : entre ciel et terres

La Camargue du côté des Saintes

Auteur des photos : Michel Trouillet

Département :   Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d’Azur /  France

Date de la prise de vue : Octobre 2020

Moment: Début d’après midi / temps couvert

Situation géographique : Google Maps

Informations sur le lieu: La Camargue

Données techniques : Lumix TZ5, objectif Leica / nacelle auto-Kap à rotation 360° et intervallomètre mécanique

Type de cerf-volant :   Delta Conyne « F5 » de 3.40m d’envergure

Force et direction du vent :  vent météo de 25 à 30 km/h sol

Altitude:  50 à 150m

Ce que nous avons aimé :

L’immensité des espaces et la richesse des couleurs et des contrastes, vu du ciel la Camargue est une œuvre picturale hors du commun.

Histoire d’une photo

C’est donc la première fois que je teste ma nacelle à intervallomètre mécanique bricolée maison et équipée d’un APN Lumix avec objectif Leica. Le défi est de taille en ce début d’après midi de fin octobre assombri par une grosse dépression en cours de formation, plein Ouest.

Si le paysage Camarguais, sous la lumière d’un soleil d’automne, peut devenir somptueux, aujourd’hui, les contrastes et les hautes lumières sont aux abonnés absents. Quant à la palette des couleurs elle est en train de virer au gris et au blanc sale. J’ai donc sans peine hissé rapidement les 850g de ma nacelle photo à plus de 100m au dessus des étangs, histoire de déranger le moins possible.

J’avais, en préalable, observé attentivement les lieux et choisi pour l’envol une zone désertée par les oiseaux et sans empreintes de sabots. Il me semble toujours important de respecter la faune locale et les activités économiques et touristiques du lieu. Un cerf-volant peut évidemment déranger un nid et ses occupants et même affoler un cheval en semant une belle pagaille dans le groupe équestre qui découvre la Camargue sans vraiment maitriser le galop.

J’ai tout de suite vu, en faisant défiler les clichés de la carte mémoire, que quelque chose d’intéressant avait été saisi. Je vous livre ici quelques tableaux « impressionnistes » qui auraient bien leur place dans une galerie, s’ils avaient étés peints par l’artiste. Mais un bout de tissu dans le vent avec un œil accroché dessus n’aura jamais de titres de noblesse, il me reste une émotion à partager avec vous et c’est l’essentiel.

Galerie avec Gopro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s