Port St Louis du Rhône: une cité à fleur d’eau

Port St Louis du Rhône

Auteurs des photos : Sélim Benalioua, Christian Simon et Michel Trouillet

Situation géographique : Bouches du Rhône / Provence Alpes Cote d’Azur / France

Date de la prise de vue : 2008 à 2017

Moment: tous les moments de la journée et conditions météo variées

Situation géographique : Google Maps

Données techniques : APN Canon G11 et Epson radio commandé et APN Canon Powershoot avec nacelle auto-Kap à rotation 360°

Type de cerf-volant :   Rokkaku de 4m2 , deltas Conyne de 2.5 à 4.5m

Force et direction du vent :  vents météo de Nord (Mistral) et brises de mer, forces 2 à 6 Beaufort

Altitude:  50 à 150m

Ce que nous avons aimé :

La diversité urbaine du site : de la friche industrielle à la ZUP, le port, la tour St Louis, les canaux, les cabanons, le festival de la Camargue, le parc ornithologique…

Histoire d’une photo

Nous avions commencé l’inventaire patrimonial de Port St Louis en 2008 sur l’alignement des éoliennes du canal du Rhône à Fos sur mer. Nous étions loin d’imaginer que cette première démarche de Kapistes débutants allait nous entrainer dans une belle aventure humaine et créative avec les associations et les habitants de cette cité conquise sur la mer.

Pendant 10 ans nous aurons survolé la plage Napoléon, le plus beau spot de sports cerf-voliste de la Méditerranée, le delta du Rhône, les marais salants, les canaux du port, les friches industrielles et les lieux de vie des ouvriers de la ville camarguaise. Ce fut à la fois un vrai challenge car le vent ici est plus fort que tout, mais aussi un vrai bonheur partagé avec les autochtones. Nous leur devions cette page et la galerie de photos qui témoigne d’un lieu situé au bout des terres, au bout du monde.

Notre meilleur souvenir de kapiste est ce raid photographique, décidé à 6h un dimanche matin, avant de rejoindre nos activités sur le village de l’oiseau du festival de la Camargue. Nous avions décollé depuis l’avenue Vauban et déambulé sur 8km, le fil à la patte, et dans toutes les rues de Port St Louis. Dans cette ville, la presque totalité des lignes électriques est enterrée, du pain béni pour les cerfs-volistes allumés dans notre genre. Alors que nous faisions un shooting en règle des HLM de la cité Vauban, un gamin s’est mis sur son balcon et nous adressé un grand signe amical après avoir regardé le cerf-volant et suivi la ligne jusqu’au bout et jusqu’à nous. Ce fut le meilleur bonjour qui soit pour démarrer cette belle journée en Camargue.

Si vous passez par là, ne manquez pas le festival de la Camargue, vous découvrirez ici des instants inédits et des émotions nature hors du commun.

Festival de la Camargue et des oiseaux

3 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s