Lacanau : autour d’un étang

Étang de Lacanau

Auteur des photos : André Baux et Michel Trouillet

Situation géographique : Gironde / Nouvelle Aquitaine / France

Date de la prise de vue : juillet 2015

Moment : après midi / temps clair

Situation géographique : Google Maps

Pour en savoir plus : le lac de Lacanau

Données techniques : Gopro et Canon S95 avec retour vidéo via un Smartphone sur une suspension sans nacelle et APN Nikon coolpix + nacelle auto-Kap à rotation 360°.

Type de cerf-volant :   Delta de 2.5m et Delta Conyne de 3.40m

Force et direction du vent :  vent météo d’Ouest de 25km/h

Altitude:  50 à 150m

Ce que nous avons aimé :

Le cadre entre forêt et plan d’eau, le réseau de pistes cyclables, le camping GCU, le petit port et la plage

Histoire d’une photo

Nous étions deux à voler au dessus de la pinède et de la plage du lac de Lacanau. Il n’en fallait pas plus pour nous rencontrer, il suffisait de suivre le fil.

Je ne pensais vraiment pas trouver ici un « vétéran » Kapiste du CVCF (cerf-volant club de France), et en plus, nous avions tous les deux échoués dans le GCU local (groupement des campeurs universitaires). Encore une belle rencontre avec un personnage amoureux du vent, des cerfs-volants et des photos du ciel, nous avions cela aussi en commun et c’était plus que suffisant pour faire naitre une belle complicité.

C’était aussi l’une de mes premières expériences Kapiste, avec un matériel approximatif et une nacelle radio-commandée qui m’obligeait à gérer une ribambelle de batteries : pour la radio commande, pour l’émetteur, pour l’appareil photo (encore heureux que je n’avais pas de moniteur pour le retour vidéo)… S’occuper du cerf-volant, du vent, des arbres, des lignes et de la visée à plus de 100m de distance et sans retour vidéo, relevait de la sinécure.

Du côté d’André, vous savez le vétéran, aucun problème : un petit delta une suspension tubulaire sans nacelle pour accrocher une caméra Gopro ou un APN Canon et un retour vidéo via un smartphone pour cadrer. Le temps de préparer mon matériel et de m’envoler, le « vétéran » avait déjà réussi 3 ou 4 ascensions pour shooter dans 3 ou 4 directions. Pourquoi se compliquer la vie, pourrait être la devise de mon nouveau compagnon, qui semblait réussir toutes ses prises de vues, par ailleurs.

Nous avons bien ri de nos démarches respectives, mais dans le respect mutuel des hommes du vent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s