Le Souich : le village des Gauloises

Auteur des photos : Christian Deux / assistant : Michel Trouillet

Département :   Pas de Calais / région : Hauts de France/  France

Date de la prise de vue : novembre 2020

Moment: après midi, temps clair

Situation géographique : Google Maps

Informations sur le lieu: Le Souich

Données techniques : Lumix avec objectif Leica et intervallomètre et Olympus avec nacelle radiocommandée sur Picavet sans retour vidéo, Camera de sport PNJ montée sur une navette auto motrice sur la ligne du cerf-volant.

Type de cerf-volant :   Rokkaku de 4m2

Force et direction du vent :  vent météo d’Ouest de 20 km/h

Altitude:  50 à 150m et plus si sécurité

Ce que nous avons aimé :

Le village au cœur de la ruralité de l’Artois, la vue sur la campagne dés que l’on prend un peu de hauteur, la lisibilité du paysage et l’impact du parc éolien grâce aux vues aériennes, la modernité rebelle des villageoises du Souich (une liste de femmes)

Histoire d’une photo

C’est en 2015 que nous avions fait notre premier « raid » kapiste, histoire de planter la petite graine aéro-photographique chez Christian Deux, un autochtone du Souich, photographe de métier par ailleurs (mais avec les pieds sur terre). La cible était les six premières éoliennes implantées, à la périphérie du village, dans un climat revendicatif tendu entre les opposants et les pro-éoliens . L’avenir montrera le bien fondé des craintes de quelques uns, face l’expansion anarchique du projet à vocation écologico-économico-politique. (les éoliennes du Souich par C2)

Le Souich est donc devenu le fief nordiste des Pancho Villa et Donquichotte en guerre contre les moulins à vent. Le Kapiste du Souich, qui est un des rares cerf-voliste de l’hexagone disposant d’une piste de décollage derrière sa maison, a donc accroché, 5 années après ses premières photos aériennes, sa nacelle radiocommandée. Entre les deux séries de prises de vues, 24 éoliennes se sont ajoutées aux 6 prévues initialement. Le parc éolien d’Ivergny / Le Souich est donc désormais une réalité qui marquera, pour de longues années, l’horizon de cette grande plaine vivrière. Christian Deux n’est que le témoin volant de cette réalité contemporaine, il n’est ni le porte drapeau d’une fronde anti éoliennes, ni l’homme de la Mancha guerroyant contre les moulins à vent.

Ici, prendre de la hauteur et regarder permet de se faire une opinion sur le « progrès », après quoi il appartient à chacun de juger, d’approuver ou de contester.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s