Goult, une petite perle du Vaucluse

Le moulin de Goult

Auteur des photos : Michel Trouillet

Département :    Vaucluse / région : Provence Alpe et cote d’Azur  France

Date et lieu de la prise de vue : Mars 2021/ Goult (village perché)

Moment: Début d’aprés midi (forte luminosité)

Situation géographique : Google Maps

Informations sur le lieu: Goult

Données techniques : Camera Gopro héro 4 black et nacelle autoKap

Type de cerf-volant :   Delta Conyne (F 10) de 2.40m d’envergure d’envergure

Force et direction du vent :  Fort Mistral de Nord, rafaleux ( 25 à 70km/h)

Altitude:  50 à 150m portance irrégulière et traction de 10 à 20kg

Ce que nous avons aimé :

Malgré la désertification des rues, pour raison épidémique, la visite de ce village provençal fut un réel enchantement. Goult est un endroit discret, presque secret, qui a su se préserver du tourisme dévastateur. Nous y avons croisé des habitants amoureux de leur patrimoine et qui ont su, par leurs rénovations, valoriser les maisons et les édifices avec un grand respect de l’histoire et du lieu.

Histoire d’une photo :

Pour photographier avec un cerf-volant, un village perché, il me fallait trouver un lieu dégagé et une aérologie acceptable, surtout par fort Mistral. Les anciens avaient effectivement choisi le meilleur endroit pour construire leur moulin : le sommet d’une colline et le point culminant de Goult.

Après avoir monté mon Delta F5, je me suis finalement rabattu sur le modèle F10, car à l’abri de la colline et derrière le moulin, le Mistral était à peine présent alors que le sommet des arbres donnait une toute autre indication.

Judicieuse décision, car après un décollage rock’n’roll, mon cerf-volant a finalement balayé les oliviers avant de se stabiliser à 90° de l’axe d’envol. Ascension et retour style gros bras, j’ai, une fois encore, apprécié l’enrouleur « Mad’Max » chinois avec frein à disque et moulinet à cliquet.

Pendant ma séance photo, je ferai la connaissance d’un autochtone, luxembourgeois, qui promenait son chien et a accepté, avec curiosité et gentillesse, notre carte postale « KAP patrimoine » du club.

Une belle séance de photos aériennes, mais aussi une visite des petites rues où nous nous sommes volontiers perdus. J’ai recroisé plusieurs fois notre « migrant » du Luxembourg, qui a certainement trouvé, ici, son eldorado pittoresque et ensoleillé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s