Maroilles : le parfum des Chtis

Le moulin de Maroilles

Auteur des photos : Michel Trouillet et Marc Ducarne

Département :   Nord / région : Hauts de France /  France

Date de la prise de vue : juin 2021

Moment : Après midi/ temps clair

Situation géographique : Maroilles

Informations sur le lieu : Maroilles

Données techniques : GoPro Héro 4 Black / nacelle auto-Kap à rotation 360°

Type de cerf-volant :   Delta Conyne de 2m80 d’envergure et Pelybox avec caméra embarquée.

Force et direction du vent :  Vent météo de Nord 10 à 15 km/h irrégulier

Altitude:  50 à 150m

Ce que nous avons aimé :

Le cadre authentique préservé, Maroilles est un village plein de charme dans un environnement de forets et de bocages à découvrir à pied à vélo et en photos.

Histoire d’une photo

Un ciel du sud et une lumière provençale pour cette escapade au cœur de l’Avesnois. Contrairement aux mauvaises langues , à Maroilles, dans les rues et dans la campagne environnante, ça ne sent pas le fromage, même si la production AOP locale fait partie du top10 des fromages les plus odorants de la planète France.

Question vent, nous étions bien au Nord, donc ici, ni Tramontane, ni Mistral, ni brises de mer… seulement un petit vent météo bousculé, par intermittences, par quelques thermiques espiègles.

Nous avions choisi notre piste d’envol au cœur même du village, sur le terreplein bordant l’Helpe Mineure et au pied du moulin. L’endroit idéal pour des cerfs-volistes Kapistes en recherche d’adrénaline : des arbres centenaires, une barrière de maisons à étage, un plan d’eau pour décoller avec assez de recul et peut-être crasher les cerfs-volants et la caméra, vu le défi aérologique de l’endroit.

Contre toute attente l’envol n’aura nécessité que le rembobinage de 30 m sur les 100 m déroulés pour fabriquer du vent relatif. Au-dessus des obstacles le vent était là, mais trop faible pour supporter une nacelle photo et le matériel. Nous nous sommes donc rabattus sur le DeltaKAM porteur d’une caméra.

Envol et vol magnifiques, finalement, mais avec un retour rock’n’rollesque vu la hauteur des arbres qui ont bien failli garder en souvenir tout notre matériel. Encore une fois l’enrouleur à frein à disque fit des merveilles et nous évita une séance d’accrobranches.

Curieusement, sur cette séance de KAP, personne n’est venu discuter avec nous : timidité ? Indifférence ? Covid ??? Nous sommes donc repartis avec nos photos et quelques maroilles pour embaumer la voiture et le sac à cerfs-volants en attendant, ce soir, la flamiche au maroilles arrosée à la bière de ch’nord ; INCONTOURNABLE !

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Christian DEUX dit :

    Toujours de beaux reportages

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s