La tour de Montredon

La tour de Montredon à Grabels

Auteur des textes et photos : Michel Trouillet

Date de la prise de vue : Février et Décembre 2021

Moment : Milieu d’après midi, temps ensoleillé (Février

Situation géographique : Google Maps

Histoire d’un lieu : La tour de Montredon

Données techniques : GoPro Héro 4 black en auto KAP sur nacelle rotative.

Type de cerf-volant:   Prototype Delta KAP Extreme 240 m et Delta KAP J. Havlicek

Force et direction du vent : vent de Nord-Ouest (Cers), vent fort de 70 km/h

Ce que nous avons aimé :

Le point de vue à 360° embrassant le paysage jusqu’à la côte méditerranéenne, au Sud et les Cévennes et le Pic St Loup, au Nord.

Histoire d’une photo

Pour accéder à ce point de vue, il faut le mériter : 1500 m de piste caillouteuse, quelques ornières inondées et une pente à 8% en fin de parcours. À pied, c’est une balade un peu physique, certes, mais à vélo, l’assistance électrique n’est pas un gadget.

J’avais découvert ce lieu par hasard, en début d’année 2021, en vagabondant sur Google Maps. Malgré la végétation endormie, au milieu de l’hiver, le paysage grandiose fut une récompense au bout du chemin accidenté, encombré de tout mon barda de photographe Kapiste* (*Photographe aérien par cerf-volant).

Dix mois plus tard, une seconde visite s’imposait, non pas pour un « remake » nostalgique sur la contemplation d’un beau panorama, mais pour observer l’avancée des travaux du lien de contournement nord de Montpellier. De plus, un vent de Nord Ouest musclé (70 km/h) s’était levé, chassant les gros cumulus d’une dépression en laminant les nuages en lentilles géantes, semblables à de gigantesques soucoupes volantes. Ici, ces conditions météo hivernales sont souvent un présage de couchers de soleil flamboyants.

Mes prévisions se sont finalement révélées exactes, avec une lumière des « heures dorées » et un coucher de soleil de superproduction hollywoodienne. De là-haut, j’ai pu aussi prendre toute la mesure du chantier routier qui devrait permettre, dans quatre ans, un contournement fluidifié du Nord de Montpellier. Aujourd’hui, c’est une grande balafre dans la forêt et un tracé que l’on peut facilement deviner et qui va enjamber plusieurs routes, une rivière pour enfin gravir un col jusqu’à la jonction avec l’autoroute A750. Gigantesque chantier, dont il ne m’appartient pas de juger les tenants et aboutissants, mais uniquement de témoigner d’un changement industriel, jugé nécessaire, et d’une transformation d’un paysage, dont certains affirment qu’il sera remodelé, paysagé et compensé par de nouvelles et nombreuses plantations.

D’ici, en tout cas et en toutes saisons, il sera possible de voir, avec ou sans cerfs-volants, une évolution promise et un impact paysager que chacun souhaite le plus réhabilité possible, en faveur de la nature, évidemment.

MT

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s